FR
Menu
Observiathèque

13 leviers pour décrypter le comportement de santé des patients chroniques

Le comportement humain est à la fois prévisible et imprévisible, rationnel et irrationnel. Dans de nombreux domaines, des chercheurs ont essayé de comprendre les éléments qui motivent la prise de décision.
S’agissant du comportement des patients, l’objectif des études comportementales est essentiel : traiter la non-observance, c’est-à-dire la mesure dans laquelle les patients rencontrent des difficultés à suivre leur traitement conformément aux recommandations des professionnels de santé.
À l’échelle mondiale, on estime à plusieurs centaines de milliards de dollars le coût évitable lié à la non-observance thérapeutique. Seulement 50 % des médicaments prescrits pour les maladies chroniques sont effectivement pris par les patients. Cela représente une perte énorme. En effet, l’OMS et les chercheurs en santé estiment que l’amélioration de l’observance pourrait avoir un impact plus important que n’importe quel médicament ou nouveau traitement.

Comme l’indique le Dr John Piette, directeur du Center for Managing Chronic Disease à l’Université du Michigan, on pense souvent que les patients ne prennent pas leur médicament par oubli. En réalité, dans la plupart des cas, il existe d’autres raisons plus complexes qui ne sont pas forcément abordées lors des consultations, trop rares ou trop courtes, avec leur médecin. Peut-être les patients considèrent-t-ils qu’ils n’ont pas besoin de leur traitement, peut-être ont-ils le sentiment de prendre trop de médicaments, peut-être n’ont-ils pas conscience de l’importance ou de la gravité de leur maladie.

Dans ces circonstances, comment comprendre et trouver des solutions à ces cas, complexes et uniques, de non-observance ?

Différentes perspectives viennent alimenter la science de la compréhension du comportement des patients. On peut notamment citer les études appliquées du comportement des consommateurs, les études psychologiques ou médicales du comportement individuel et les études économiques et sociologiques du comportement en groupes.
Toutes ces perspectives contribuent à mesurer l’ensemble des aspects du comportement. Après de nombreuses années de recherche, Observia et un comité d’experts ont mis au point le modèle SPUR™. Ce modèle agrège plusieurs décennies de sciences comportementales et permet de structurer les leviers comportementaux des patients, dans le but d’améliorer l’observance grâce à des interventions personnalisées en fonction du profil comportemental de chaque patient.

Cet article présente le modèle SPUR™ et ses 13 leviers comportementaux.

Les théories fondatrices à l’origine du modèle SPUR™

De multiples théories ont été développées pour décrire les différents aspects du comportement des patients. Les concepteurs de SPUR™ se sont appuyés sur un grand nombre de ces théories pour construire un modèle complet permettant de décrire les comportements et, surtout, de comprendre les motivations et les circonstances à l’œuvre dans ces comportements. Quelques-unes des principales théories ayant contribué au développement de SPUR™ sont présentées ci-après.

La théorie COM-

Veuillez remplir les champs pour continuer de lire l'article :

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans une base de données par Observia à des fins strictement internes. Elles seront utilisées pour vous envoyer le contenu sollicité ainsi que d’autres types de contenus sur des sujets associés et seront conservées pour un délai maximum de 3 ans
Vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou les supprimer en vous adressant à notre service RGPD/DPO via le formulaire de contact
Voir notre politique de confidentialité

Partager

Lire aussi

Articles

E-PRO : renforcer la relation entre patients et professionnels de santé

Communications scientifiques

Etude SPUR de phase 2 au Royaume-Uni : résultats finaux

Presse / Média

Achèvement du plan de recherche SPUR

Accès plateformes